La Planète Terre souffre terriblement des activités humaines. Il faut donc envisager de nouvelles solutions, et un physicien finlandais a annoncé en avoir trouvé une pas tout à fait comme les autres. D’après ce scientifique, ce sont près de 50 000 êtres humains qui pourraient aller vivre sur une autre Planète d’ici 15 ans !

Une idée farfelue ?

Annoncée ainsi, l’idée peut sembler farfelue. Et elle est pourtant extrêmement sérieuse. En effet, le physicien Pekka Janhunen originaire de Finlande a donné des précisions sur son incroyable projet. Il faudrait constituer une colonie humaine pour qu’elle puisse partir vivre en orbite autour d’une nouvelle planète…

Le projet est très abouti, en tout cas dans l’esprit du scientifique. Ce dernier a tout posé sur papier et a imaginé une structure en forme de coquillage, qui serait mise en orbite autour de Cérès, une planète naine étudiée depuis plusieurs années. Cette structure se composeraient de plusieurs milliers de cylindres et de grands miroirs capables de capter la lumière du soleil.

Une vie ailleurs

Cérès est une petite planète qui se situe entre Mars et Jupiter. Elle mesure seulement 952 kilomètres de diamètre, mais pourrait accueillir la vie humaine. On retrouve une faible gravité à sa surface ainsi qu’une vie aquatique souterraine. Reste encore la question de savoir comment emmener autant d’êtres humains là-bas…

En effet, Cérès est à plusieurs centaines de millions de kilomètres de nous… toujours est-il que selon le scientifique, la vie humaine serait tout à fait possible. D’ici 15 ans, il pense avoir tout mis au point pour proposer à 50 000 personnes d’aller vivre là-bas, dans l’espace, à proximité d’une autre Planète… Les candidats seront-ils nombreux à se bousculer au portillon ? Pas si sûr… Seriez-vous partant pour une telle aventure sans retour possible sur Terre ?

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici