La réalisation d’un utérus artificiel s’est encore rapprochée grâce à une nouvelle subvention de 2,9 millions d’euros du programme européen Horizon 2020 pour les chercheurs de l’université de technologie d’Eindhoven. Le but de l’utérus artificiel est d’augmenter les chances de survie des bébés extrêmement prématurés en dehors du corps. Il y a tout juste un an, l’utérus artificiel a été présenté comme un premier modèle lors de la Semaine du design néerlandaise. Cette subvention permettra de créer un prototype opérationnel d’ici cinq ans.

Un utérus artificiel remplace l’incubateur et la respiration artificielle. C’est beaucoup plus naturel, parce que cela ressemble plus étroitement aux conditions de l’utérus. Les chances de survie de ces bébés sont faibles; environ la moitié des bébés nés à 24 semaines meurent. Et ceux qui survivent souffrent souvent de troubles chroniques permanents tels que lésions cérébrales, problèmes respiratoires et / ou problèmes rétiniens pouvant éventuellement provoquer la cécité.

Soutien à la prise de décision

Les bébés prématurés sont placés dans un environnement liquide, à l’image de l’utérus naturel. Dans cet environnement, il n’y a pas de respiration artificielle via les poumons. Au lieu de cela, l’oxygène et les nutriments sont fournis via un cordon ombilical utilisant un placenta artificiel. Le système qui rend cela possible surveille en permanence l’état du bébé.

Ci-après une vidéo en anglais parlant de ces faits :

Pensez au rythme cardiaque et à l’apport en oxygène, mais aussi à l’activité cérébrale et musculaire. Les modèles informatiques intelligents qui simulent l’état du bébé fournissent au médecin un soutien immédiat dans le processus de prise de décision concernant les paramètres de l’utérus artificiel.

Les recherches vont continuer

Au cours des cinq prochaines années, les scientifiques vont mener d’autres recherches et testerons ces technologies dans le cadre d’une collaboration européenne, et ils continueront à les développer jusqu’à ce qu’ils parviennent à réaliser un premier prototype de matrice artificielle.

En partageant leur expertise et en combinant leurs forces, ils visent à rapprocher la réalisation de l’utérus artificiel.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici