Santé

La soie des araignées inspire la recherche contre le cancer

soie
Crédit photo : Nicolas Picard - Unsplash
155vues

Les chercheurs utilisent de la soie d’araignée synthétique pour administrer des médicaments anticancéreux.

De la soie synthétique pour les médicaments anti-cancer

Les vaccins qui stimulent le système immunitaire du corps afin de détruire les cellules cancéreuses sont souvent utilisés pour lutter contre le cancer. Mais pour déclencher l’action des cellules qui luttent contre la maladie, les lymphocytes T, les chercheurs se servent de peptides. Il s’agit de fragments de protéines. Lorsqu’ils sont injectés, ils se décomposent souvent avant d’avoir atteint leur cible. Pour éviter cela, les peptides doivent être protégés lorsqu’ils entrent dans l’organisme.

soie
Crédit photo : Aaron Burden – Unsplash

Des chercheurs des université de Genève, de Fribourg, de Munich et de Bayreuth ainsi qu’une société allemande nommée AMSilk ont certainement trouvé un moyen. Ils utilisent de la soie synthétique biocompatible et légère. Cette matière se montre résistante à la température du corps. Les peptides sont donc insérés dans la soie de manière à former des microparticules injectables.

La réponse immunitaire améliorée par les capsules de soie

La soie crée une couche protectrice autour des peptides, ce qui leur permet d’atteindre le ganglion lymphatique, où se trouvent les lymphocytes T. Lors des tests, l’équipe a découvert que l’utilisation des capsules de soie améliorait la réponse immunitaire. Les chercheurs estiment alors que la technique pourrait être utile pour transporter les vaccins dans des zones où la réfrigération n’est pas fiable en raison de sa capacité à résister à la chaleur.

soie
Crédit photo : Dev Leigh – Unsplash

Selon les chercheurs, une seule limitation existe à l’utilisation de cette technique. La taille de la microparticule doit être adaptée pour que celle-ci soit encapsulée dans la soie. Si tous les peptides sont suffisamment petits pour être utilisés par cette technique, des études à venir pourraient porter sur la possibilité d’avoir recours à cette technique avec des antigènes plus grands, à l’image de ceux utilisés dans les vaccins standards.

Source :

Springwise

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline