Pro

Le sans-fil pour améliorer la manutention dans les usines

Le dispositif ComHAND. Source : SIAtech via YouTube (vidéo dans l'article)
185vues

C’est en Normandie qu’est récemment né un tout nouveau système de télécommande dédié à la manutention en usine. Le but ? Améliorer les conditions de travail des ouvriers concernés, accroître la productivité et la performance, gagner du temps en accélérant les manœuvres. En se fiant aux apparences, on pourrait croire à de la magie, la personne portant le dispositif sans fil, fonctionnant avec un bracelet et un bouton de contrôle, n’ayant qu’à agiter sa main dans la direction voulue…

Une start-up à l’honneur

C’est la très jeune société SIAtech basée dans l’agglomération rouennaise qui se trouve à l’origine de cette commande high-tech. Le public cible de cette start-up est sans surprise composé d’industriels. Cette direction B2B devrait lui promettre de beaux résultats, l’invention devant en outre sembler très plaisante pour les simples travailleurs.

Une vidéo tutoriel proposée par SIAtech permet de mieux comprendre ce dont il s’agit :

Le nom de cette télécommande sans pareille est ComHAND – on appréciera le jeu de mots ! Bien sûr, pour éviter les désagréments, ce ne sont que les gestes esquissés entre deux « clics » sur le bouton de contrôle qui sont pris en compte. Cela permet d’éviter les accidents. Actuellement, le système en question est principalement associé à un pont levant. Même sa vitesse de déplacement est contrôlée en fonction du niveau de la pression exercée sur la bague-cadran.

Davantage de sécurité

La manutention en usine a déjà eu l’occasion de connaître des accidents létaux. Une télécommande classique oubliée au mauvais endroit, un mauvais réflexe, et l’accident grave peut survenir. Ici, le système télécommandé est directement porté par le salarié qui a ses deux mains libres et peut prendre de la distance pour bien tout voir. C’est un véritable gage de sécurité. Cet argument de vente, d’après le directeur commercial de la start-up Élie Peeters, a de quoi faire la différence à lui tout seul.

Les industriels anglophones et étrangers sont également visés par la communication de la start-up :

Une démonstration réalisée à Boulleville, dans l’usine Riou Glass VIP spécialisée dans le verre, a pu convaincre les derniers indécis ou sceptiques. ComHAND a déjà intéressé Renault, mais aussi des entreprises moins connues du grand public, à l’instar de Descours & Cabaud. Mais ce n’est qu’un début !

Philippe
Chaque jour qui passe est une innovation !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline