DigitalPratiqueTech

De la langue des signes à l’anglais : un système de traduction automatisé

Source : John Hain, Pixabay
389vues

Dans une société mondialisée telle que la nôtre, la possibilité de se comprendre est bien plus qu’indispensable et donne l’occasion aux entreprises innovantes de rivaliser en termes de solutions de traduction instantanée. Avec son Translate One2One, l’entreprise australienne Lingmo International nous proposait déjà une petite dizaine de langues. Aujourd’hui, une start-up hongroise a décidé de s’attaquer à un défi de taille : la langue des signes.

Se faire entendre

La traduction en langue des signes présente certaines subtilités auxquelles SignAll a décidé de faire face en développant une technologie adaptée pour permettre aux personnes sourdes et malentendantes de communiquer presque partout. Comme cette langue comprend bien plus qu’une variété de mouvements de la main, la difficulté à utiliser la technologie pour traduire consiste à saisir toute l’étendue du langage non verbal. La société hongroise a relevé le défi et est en train de créer le premier système au monde de traduction en langue des signes entièrement automatisé. L’entreprise a déjà conçu un prototype utilisable et recherche maintenant des partenaires pour son programme pilote.

Source : Spring Wise

Une technologie à portée de mains

Le système actuel SignAll utilise trois webcams et un capteur de profondeur qui sont tous reliés à un ordinateur et à un écran. L’adaptabilité du système répond explicitement à la nécessité des mises à niveau qui interviendront au fil de l’utilisation de cette technologie. Pour exprimer des signes, on utilise évidemment les mouvements de la main, mais il s’agit d’une langue qui incorpore également l’espacement, le rythme, l’intonation et les expressions faciales. On comprend donc bien que la technologie peine à saisir ces aspects. C’est là que le capteur de profondeur du système SignAll intervient : placé à hauteur de la poitrine, il permet – associé aux trois caméras qui entourent le signeur – de suivre en continu et de capter toute la gamme des mouvements des mains et des bras.

Source : Momentmal, Pixabay

L’ordinateur, qui a été synchronisé avec le système, utilise un module de traitement du langage naturel pour traduire les mouvements du signeur en anglais. La langue des signes est traduite en phrases parfaitement formées et grammaticalement correctes pour être ensuite lues par une personne entendante. La société est actuellement à la recherche d’organisations s’occupant régulièrement de clients sourds et malentendants, afin de tester le système dans des situations authentiques en temps réel. Elle s’intéresse particulièrement aux entreprises et structures telles que les écoles, les banques, les administrations ou encore les centres de transport. C’est donc une bonne occasion pour s’interroger sur les nouvelles façons d’utiliser les technologies afin d’aider les communautés actuellement mal desservies.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline