Maison

Bâtiment : un drone pour mieux gérer les travaux

Exemple de travaux sur cordes. Source : aleofrance.fr
237vues

En France, l’entreprise spécialisée dans le bâtiment Aleo Interventions a récemment utilisé un drone. Ce dernier permet une meilleure observation de l’état des biens immobiliers, histoire de mieux connaître d’éventuels besoins en travaux… et d’aviser. Étudions ensemble les applications que cette innovation pourrait avoir.

Un nouveau service

Aleo Interventions n’est pas une start-up née pour la conception et la fabrication de ces drones voués à un usage nouveau. Basée à Sainte-Luce-sur-Loire dans le 44, cette entreprise est un acteur local établi dans le domaine du bâtiment. Elle a déjà formé, à titre d’exemple, de nombreux ouvriers au métier de cordiste. Au sein d’une holding regroupant trois sociétés, Aleo Interventions compte à elle seule 7 salariés pour un chiffre d’affaires ayant frôlé le demi-million d’euros en 2017.

Mais son super drone arrive à point nommé. En effet, dans un contexte de fin de crise économique mais de crise budgétaire persistante, les pouvoirs publics sont censés faire des efforts pour alléger leurs dettes. Ainsi, les organismes français dédiés aux HLM (habitations à loyer modéré) font l’objet de mesures d’économies. Heureusement, Aleo propose à ces derniers un nouvel outil qui devrait leur permettre de rationaliser leurs dépenses en ne faisant que les travaux vraiment nécessaires. Comme quoi, une restriction budgétaire peut aussi faire des heureux… !

Bien que les bailleurs sociaux ne soient pas les seuls clients potentiels, ils sont actuellement les premiers prospects de l’entreprise pour ce service inédit. C’est notamment le cas, à Saint-Nazaire, toujours en Loire-Atlantique, de la Silène. Et les premiers contrats conclus satisfont entièrement le directeur-pilote d’Aleo Interventions, à savoir Alain Henaff, de même que le président Philippe Guerlot. Mais le concept a également plu à des entreprises purement commerciales, comme la SNCF qui s’interroge sur l’état d’un pont ferroviaire en Bretagne.

Le fonctionnement du drone

L’inspection d’un bâtiment par des professionnels n’est pas une chose nouvelle. Si elle est – relativement – facile pour une maison de plain-pied, on ne pourra pas en dire autant pour une barre d’immeuble. Les coûts d’un sondage puis d’un devis peuvent alors être importants. Malgré sa technologie de pointe, le drone mis en service par Aleo promet de réduire ce genre de frais tout en rendant les inspections plus rapides et précises. Fini les locations d’échafaudages ou de nacelles ! Et ce avec moins de danger à la clef.

Les drones se démocratisent donc dans tous les domaines. La société civile les plébiscite également. C’est ce dont semble témoigner le succès du DJI Mavic Pro, entre autres :

Des photos nombreuses et de qualité peuvent être prises, ainsi que des vidéos. Les experts de l’entreprise Aleo peuvent ensuite analyser ces supports, l’esprit serein. Ne seront donc réalisés que les travaux véritablement nécessaires, ce qui devrait éliminer les dépenses inutiles. C’est particulièrement vrai dans le cas des toitures. Mais les chantiers, eux, ne sont pas encore près d’être assumés par des robots !

Source :

Ouest-France

Philippe
Chaque jour qui passe est une innovation !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline