Pro

Quoi de mieux que la parodie d’un procès pour réclamer la construction d’un palais de justice !

112vues

Difficile de penser que les avocats utiliseraient des moyens peu conventionnels pour réclamer quelques choses. Ici on parle de la construction d’un palais de justice en Aix-en-Provence. En effet, l’ordre des avocats a organisé une manifestation devant le tribunal de grande instance de la ville pour demander un nouveau palais.

Notez que cette construction était attendue depuis de nombreuses années, plus précisément en 1972. Le début des travaux sera prévu pour 2017. Une nouvelle infrastructure qui pourrait sûrement faciliter la tâche des avocats. Le palais actuel ne répondrait plus aux exigences de ces spécialistes d’où cette réclamation. Aujourd’hui, les services d’un avocat à aix comme sur ce site sont indispensables pour vous accompagner dans la réalisation de vos différents projets. De plus, leurs domaines de compétences sont divers : droit civil et public, commercial, social…

Ainsi, avec la construction de ce nouvel édifice, il leur est possible de réaliser leur mission dans des bonnes conditions.

Un ancien palais dépassé par le temps

L’attente des avocats d’Aix-en-Provence est de disposer d’un nouveau tribunal de grande instance aux normes. D’ailleurs, le bâtonnier d’Aix-en-Provence, Philippe Klein n’a pas manqué de souligner l’importance de ce projet, puisqu’actuellement ils travaillent dans de mauvaises conditions.

Ces avocats ont en effet été déplacés dans différents endroits depuis 1972. Après avoir quitté l’ancien palais de justice, ils ont eu comme logement une ancienne clinique, avant d’être placés dans ce bâtiment. Depuis sept ans aujourd’hui que ces avocats ont logé dans des établissements préfabriqués, ce qui d’ailleurs leur a inspiré dans la mise en scène d’un procès baptisé « Pierre Agglo contre ministère public ».

Une parodie de procès assez surprenante

Pour leur manifestation, l’ordre des avocats d’Aix-en-Provence a mis en scène une parodie hilarante. Une brique d’aggloméré représente parfaitement l’accusé. Grâce à cette modeste pièce de théâtre, ils ont pu débloquer les choses.

L’avocat membre du conseil de l’ordre de la ville, Olivier Quesneau a déclaré qu’il considère cette action, comme une initiative utile ayant permis à faire avancer les choses. Les solutions proposées actuellement sont du temporaire, mais au fil des années, la situation est devenue insoutenable, ajoute-t-il. Pour pouvoir le constater, il conseille d’ailleurs à tous les clients d’aller visiter la salle d’audience qui ressemble à une salle à manger Ikea.

La réaction du gouvernement face à cette situation

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas a adressé un courrier à la maire de la ville, le 8 septembre dernier, indiquant que des études ont déjà été réalisées pour garantir la mise en concurrence des professionnels, qui seront en charge des travaux en 2017.

L’ordre des avocats compte bien exploiter les échéances électorales pour se faire entendre, malgré le fait qu’aucun budget n’ait pas encore été alloué à ces travaux.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline