La start-up polonaise Genomtec tente d’introduire un dispositif compact et pratique pour les médecins généralistes. Cela leur permettra d’analyser des échantillons sur place. En plus d’aider à traiter les symptômes immédiatement et à empêcher une maladie de se propager davantage.

Le diagnostic ne nécessite pas plus qu’un volume réduit de matériel biologique. De plus, l’examen ne nécessite pas d’échantillons à préparer à l’avance. Une fois que l’échantillon est placé sur la carte de test, l’appareil teste automatiquement le matériau et fournit les résultats. Celles-ci peuvent ensuite être envoyées directement aux dossiers médicaux du patient ou à une adresse électronique.

Sur quoi est basé le processus ?

Ce processus est basé sur l’amplification et la détection de fragments d’ADN et d’ARN spécifiques, c’est-à-dire une procédure standard de diagnostic moléculaire. Cependant, les médecins ne seront pas les seuls à l’utiliser. Parce que les recherches impliquant la technologie de Genomtec peuvent être menées à la fois sur des humains et des animaux. De plus, dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie alimentaire et du contrôle de la contamination de l’environnement.

Voici la présentation de cette start-up en anglais :

Cette technologie est facile à utiliser pour que les médecins de famille, les pédiatres, les oncologues, les vétérinaires, les scientifiques et également les consommateurs réguliers puissent l’exploiter. Néanmoins, la technologie est encore en cours de développement. Bien qu’il existe déjà un certain nombre d’options de mise en œuvre dans de nombreux domaines de la médecine, Ceux-ci incluent la biopsie liquide, les tests immunologiques et biochimiques.

Que dire sur cette technologie ?

Comme vous le savez, il existe plusieurs concurrents sur le marché. Bien que presque tous utilisent actuellement la technologie qPCR à l’ancienne. Cela consomme très peu d’énergie et nécessite également un refroidissement efficace pour pouvoir fournir les résultats le plus rapidement possible.

Ainsi, dès le premier jour, les chercheurs ont décidé de passer de la technologie qPCR à une technologie plus novatrice. Comme dans une technologie isothermique. Cela consomme moins d’énergie, ce qui signifie que le dispositif peut être réduit en structure.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici