MaisonTech

Comment iRobot a exploité la science des données et le cloud pour concevoir ses robots domestiques intelligents de nouvelle génération ?

Source : Pixabay. Le projet innovant d'iRobot.
748vues

iRobot a utilisé ses nouvelles stratégies en matière de conception, de logiciels et de science des données pour s’étendre dans de nouveaux domaines, en exploitant une approche de la maison intelligente.

Le fait de voir les deux travailler ensemble montre comment les robots domestiques intelligents commencent à se développer, grâce à une technologie appelée Imprint Link, et se coordonnent pour être plus efficaces sans intervention humaine. Mais les nouveaux robots, et ceux qui les suivront, représentent également l’évolution de l’approche d’iRobot en matière de logiciel, de science des données et de design.

iRobot 2.0

Pour le PDG d’iRobot, Colin Angle, le lancement de ces nouveaux robots est le premier cycle de produit qui représente iRobot 2.0. Cela inclut un nouveau langage de développement, une plateforme logicielle commune et le plan selon lequel la société ira au-delà de ses systèmes habituels.

Voici la présentation de ce robot en anglais :

iRobot lance la nouvelle tondeuse à gazon Terra en version bêta aux États-Unis. Ces robots marquent le début d’une nouvelle phase commerciale pour iRobot. Du langage de conception à la compréhension spatiale, la société passe de « bon à acheter ce robot » à « bon à profiter de ce service ».

Comment travaillera Terra ?

iRobot est parti de la base de la demande principale et a décidé de tirer parti de son savoir-faire en matière de cartographie. De nombreux robots domestiques d’iRobot utilisent la technologie appelée iAdapt pour stocker les cartes d’une maison.

Selon l’entreprise, elle pourrait faire quelque chose de similaire à l’extérieur avec Terra, elle pourrait lancer une tondeuse à gazon plus sécurisée. La plupart des tondeuses à gazon nécessitent une clôture électrique autour du terrain pour contenir la machine. Cette approche est compliquée. iRobot a décidé que le sans fil à bande ultra large sur spectre de 6,5 GHz fonctionnerait facilement. Le robot utilise des balises extérieures pour savoir où il se trouve.

Source :

TechRepublic

Laisser une réponse

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +