Pratique

Docademia : des documentaires cinématographiques pour des programmes universitaires

docademia
Crédit photo : Mikael Kristenson - Unsplash
57vues

Une start-up met en relation des réalisateurs de documentaires avec des programmes universitaires. L’objectif est de créer de nouvelles ressources interactives pour l’apprentissage des sciences humaines dans l’enseignement supérieur.

Docademia fournit une plateforme pour la narration authentique

Le défi de Docademia est donc de proposer une plateforme dédiée à la narration authentique pour des voix sous-représentées. Fondée par Nassim Adbi, cette plateforme délivre des licences de films documentaires. Elle fournit aussi des films pour que les professeurs d’université les intègrent dans leurs programmes. Les réalisateurs peuvent ainsi être rémunérés pour leur travail.

docademia
Crédit photo : Sharegrid – Unsplash

Tous les ans, la société basée à Chicago organise un concours international de documentaires sur les courts-métrages. La clé de la réussite de cette start-up dans la recherche de réalisateurs est la compensation offerte via un contrat de licence de deux années. Les cinéastes approuvent l’utilisation de leur travail par les professeurs.

Une génération plus axée sur le visuel

Nassim Abdi, le fondateur de Docademia, explique que la génération actuelle est plus axée sur le visuel. Et c’est de cette déconnexion que son idée est née. Afin d’attirer l’attention des étudiants, la start-up offre aux professeurs l’accès à une bibliothèque d’histoires qui n’ont jamais été contées. Elle développe aussi un forfait d’abonnement mensuel. Les enseignants peuvent ainsi accéder au contenu de la plateforme.

Docademia
Crédit photo : Brooke Cagle – Unsplash

En plus des films, le programme comprend aussi une session de questions-réponses avec le cinéaste. Les professeurs peuvent également organiser des ateliers. Docademia souhaite faire entrer des films dans tous les domaines des études en sciences sociales. Les fondateurs de la start-up sont des passionnés de l’engagement critique et du discours. Ils croient en la puissance du cinéma pour éveiller la conscience.

La start-up est aussi à l’initiative d’un long-métrage en faveur du don d’organe. Les téléspectateurs doivent se rendre sur un site web, entrer un mot de passe et tenir leur smartphone près de leur cœur. Aussitôt qu’un rythme cardiaque est repéré par l’appareil, le visionnage commence.

Source :

Springwise

Sharon
Rédactrice web pour le groupe Newsly.fr, je suis présente sur Innovant.fr, VivreDemain.fr, TechGuru.fr et Trendly.fr. Je me consacre avant tout aux sujets qui me passionnent et tente de relayer les meilleures infos du moment.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline