Environnement

Une nouvelle méthode de brassage de bière pour économiser l’eau et réduire les émissions de carbone

bière
Crédit photo : Joel Barwick - Unsplash
269vues

L’un des plus grands brasseurs de bière du monde a décidé d’introduire un brevet pour réduire la température d’ébullition du procédé de brassage. Ainsi, la consommation d’eau peut être réduite, tout comme les émissions de dioxyde de carbone.

Une méthode inédite de brassage brevetée

Anheuser-Busch InBev a breveté une nouvelle méthode de brassage de bière qui n’inclut plus de température d’ébullition. Ce procédé résulte de quatre années de recherche et de développement. Il consiste à injecter des liquides chauffés au dioxyde de carbone. Ainsi, au lieu de les amenés à ébullition, ce procédé permet de s’arrêter à la température juste en dessous. Même si elle demeure proche de celle de l’ébullition, elle est moins gourmande de cinq pour cent en émissions de dioxyde de carbone.

brassage
Crédit photo : Fabio Alves – Unsplash

Mais ce nouveau procédé permet aussi de réduire la consommation d’eau requise pour brasser la bière. Celle-ci est diminuée d’un demi-pour cent et participe à réduire la quantité d’évaporation produite durant ce processus. La société explique donc que la quantité d’eau évaporée est passée de cinq à un pour cent.

Un procédé aux multiples bénéfices

En règle générale, l’ébullition a pour objectif de réduire les odeurs indésirables du produit final. La société Anheuser-Busch InBev affirme que ce nouveau procédé le fait également, mais va aussi au-delà. En effet, l’injection de bulles de gaz permettrait à la boisson de rester fraîche plus longtemps. Aujourd’hui, cette technologie est mise gratuitement à la disposition des petits brasseurs artisanaux. En revanche, les grandes entreprises (et concurrentes directes d’AB InBev) devront payer pour utiliser ce procédé.

brassage
Crédit photo : Lance Anderson – Unsplash

La firme espère que tous les brasseurs auront adopté cette technique dans les dix années à venir. Les brasseurs sont souvent à l’origine d’innovations dans le domaine des méthodes de production durables. À titre d’exemple, un brasseur de Floride a produit des anneaux de paquets de six bières à partir de déchets de blé et d’orge. Ainsi, ils sont entièrement biodégradables et ne nuisent plus à la biodiversité.

Source :

Springwise

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline