Environnement

SMaRT : une micro-usine recycle les déchets électroniques directement sur site

micro-usine
Crédit photo : Lauren Mancke - Unsplash
119vues

Le Centre pour la recherche et la technologie des matériaux durables (SMaRT) de l’université de Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie a créé un nouveau type de petite usine capable de faire subir un processus de recyclage aux déchets électroniques et ainsi réduire leur empreinte environnementale.

Un milliard et demi de téléphones vendus chaque année

Dans le monde, on estime qu’un milliard et demi de téléphones sont vendus tous les ans. Cela sous-entend donc que de nombreux appareils sont aussi jetés. Lorsqu’ils sont détruits, ils finissent dans les décharges et polluent les sols. Dans la plupart des sites de décharge, les appareils électroniques représentent jusqu’à 70 % des déchets toxiques. Le recyclage permet de diminuer la pollution électronique, mais il est très coûteux, chronophage et engendre un besoin d’espace conséquent.

micro-usine
Crédit photo : Jakob Owens — Unsplash

Ainsi, le Centre pour la recherche et la technologie des matériaux durables (SMaRT) de l’université de Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie a décidé de mettre au point une micro-usine dédiée au recyclage des déchets électroniques au sein de petits espaces.

La micro-usine SMaRT s’utilise partout

La micro-usine mise au point par SMaRT peut fonctionner dans des espaces d’une cinquantaine de mètres carrés. Cela signifie donc qu’elle peut être utilisée où les déchets électroniques se trouvent. Le recycleur est pourvu de petites machines modulaires ainsi que d’autres appareils qui remplissent tous une fonction. Les appareils sont en premier lieu décomposés pour être ensuite déplacés vers un module capable d’identifier les pièces utiles. Un autre module peut extraire les matériaux précieux. Enfin, les matériaux plastiques sont transformés en filaments pour impression 3D et les métaux sont également collectés.

Une présentation vidéo de la micro-usine de SMaRT (en anglais) :

SMaRT espère produire d’autres usines similaires capables de recycler le verre, le bois et plastique. Ce premier modèle semble apporter des résultats satisfaisants en termes de recyclage et de coûts. Aujourd’hui, les technologies permettent de réutiliser de nombreux matériaux et, ainsi, réduire notre impact sur l’environnement.

Source :

Springwise

Sharon
Rédactrice web pour le groupe Newsly.fr, je suis présente sur Innovant.fr, VivreDemain.fr, TechGuru.fr et Trendly.fr. Je me consacre avant tout aux sujets qui me passionnent et tente de relayer les meilleures infos du moment.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline