FashionPratique

Fabrication de jeans : la finition laser pour réduire les déchets chimiques

jeans
Crédit photo : Leighann Renee - Unsplash
266vues

Un nouveau procédé de finition au laser permet de réduire le nombre d’étapes dans le processus de fabrication des jeans. Les déchets chimiques peuvent également être réduits.

Le projet F.L.X. : zéro déchet dangereux d’ici 2020

La mode rapide n’est pas toujours vue d’un très bon œil et, pourtant, des innovations tendent à réduire le gaspillage. La fabrication de jeans est la plus polluante des industries de la mode. Levi Strauss & Co. a donc récemment annoncé avoir établi un nouveau modèle d’exploitation pensé pour réduire les déchets chimiques. Le projet F.L.X. a pour objectif d’aider l’entreprise à atteindre l’objectif « zéro déchet dangereux » d’ici à l’année 2020.

jeans
Crédit photo : Michael Gaida – Pixabay

Pour le moment, les finitions sur un jean nécessitent entre dix-huit et vingt actions manuelles. L’entreprise souhaite utiliser un logiciel capable de réduire ce processus à trois étapes seulement. Le nombre de jeans produits chaque jour pourrait ainsi augmenter. S’il fallait deux à trois heures pour réaliser les finitions d’une paire de jeans, la machine n’aura besoin que de quatre-vingt-dix secondes.

Un système intelligent capable de reproduire une photographie

Pour réaliser les finitions, le système se base sur une photographie en la transformant en fichier numérique pouvant ensuite être interprété par le laser. À l’heure où les consommateurs recherchent des produits et des expériences sur mesure, la technologie peut être d’une aide précieuse pour les entreprises. Pour Levi Strauss & Co., le projet F.L.X. sera utile pour répondre aux tendances en seulement quelques jours ou semaines, alors que plusieurs mois étaient auparavant nécessaires. Le projet permet aussi des productions très locales et des promotions plus récurrentes.

jeans
Crédit photo : Alexandra Gorn – Unsplash

Les entreprises semblent vouloir réduire leur impact sur l’environnement à l’image de celles qui utilisent toujours plus de matières recyclées. Pour exemple, une entreprise a récemment lancé son propre cuir préfabriqué en laboratoire et qui ne provient pas d’animaux. Il a été reconnu pour sa durabilité et sa résistance. Certains matériaux encore légaux nuiraient encore à l’environnement, comme le cuir, alors que des alternatives existent déjà.

Source :

Sringwise

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline