EnvironnementPratiqueTransport

Patrimoine australien : un train restauré qui fonctionne grâce à l’énergie solaire

Train au patrimoine. Source : Pxhere
384vues

Tandis que certains préparent déjà les trains futuristes de demain, les Australiens s’attèlent à la restauration d’un véhicule qui fait partie de leur patrimoine et proposent ainsi le premier véritable train solaire au monde.

Tout naturellement

De plus en plus de nouveaux véhicules qui utilisent des sources d’énergie respectueuses de l’environnement sont développés. Aujourd’hui, une ligne de chemin de fer australienne a prouvé qu’un train entièrement solaire est également réalisable. La Byron Bay Railroad Company, en Nouvelle-Galles du Sud, a restauré un train patrimonial abandonné pour l’utiliser comme moyen de transport public, en le convertissant pour fonctionner entièrement à l’énergie solaire.

L’entreprise à but non lucratif avait initialement l’intention de faire fonctionner le train comme un service diesel, mais s’est rendu compte que l’énergie solaire connaît un rythme de développement technologique si rapide qu’il devient tout à fait faisable de convertir le train vers cette énergie.

Une technologie bien pensée

Les travaux ont été réalisés par l’atelier ferroviaire de Lithgow et comprenaient des panneaux solaires incurvés sur mesure sur le toit du train et la construction d’une station de charge côté piste, ainsi qu’un système de freinage régénératif qui récupère environ 25 % de l’énergie utilisée chaque fois que les freins sont utilisés. Les panneaux solaires du train déposent de l’énergie auprès du fournisseur local Enova, pour en reprendre lorsque le soleil est caché de manière prolongée. Alors que le train possédait à l’origine deux moteurs diesel, il a été modifié pour fonctionner sur un seul moteur Cummins NT855 de 14 litres, tandis que le deuxième moteur diesel reste à bord pour servir de poids d’équilibrage et comme moteur de secours en cas de panne électrique.

Entre passé et avenir

Le train possède une capacité de 100 places assises et roule sur une piste restaurée le long d’un couloir ferroviaire de 40 mètres de large qui longe la côte de Byron depuis plus de 120 ans.

Côte de Byron. Source : Wikimédia

La piste est adjacente à la route Ewingsdale, qui connaît beaucoup d’embouteillages, ce qui en fait un secteur important pour l’amélioration des transports en commun. Et en plus, les contribuables australiens n’ont pas eu à mettre la main au portemonnaie pour la remise en service du train, de trois kilomètres de chemin de fer et d’un pont local ! Un modèle de train à énergie solaire que l’on aimerait voir fonctionner pour les trains de banlieue dans d’autres villes.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline