Téléphonie

Une application remplace les balises de détresse

Campus de l'université d'Alicante, le 22 février 2009. Crédits photo : Etnacila, Wikimedia Commons
265vues

Enfants, nous avons tous appris à lancer un appel de SOS en morse. Nous avons aussi été bercés par les films et livres d’aventure où des fusées de détresse sont à un moment ou un autre lancées par les principaux protagonistes… Difficulté en mer, crash aérien, avalanche en montagne, attentat terroriste sur la terre ferme en milieu urbain… Les situations dans lesquelles on peut être amené à donner l’alerte sont nombreuses. Mais comme peu d’êtres humains ont des signaux de détresse avec eux, il fallait trouver une autre solution. Celle-ci est toute trouvée : concernant la majorité des habitants des pays dits « développés », le smartphone représente l’outil idéal, comme pour toute application !

Des applications concrètes

La société de consommation est aussi – et peut-être avant tout – une économie de loisirs. En effet, l’économie contemporaine repose sans doute davantage sur le superflu que sur le vital, comme en témoigne la prépondérance du secteur tertiaire sur l’agriculture. Aussi, nous sommes de plus en plus nombreux à partir en vacances à la conquête d’espaces naturels préservés. Sorties maritimes, randonnées en montagne, ski de randonnée en dehors des piste comptent parmi les activités touristiques les plus… dangereuses. Ou alors on peut être simplement perdu, comme lors d’une exploration de scouts.

Un paysage montagneux en Espagne. Source : PxHere

Mais qui pense à prendre avec soi des balises de détresse ? Trop peu de personnes. En outre, si le bon sens conseille de ne jamais être seul dans certaines situations, on peut être bloqué à deux ou à trois. Par une avalanche notamment, ou simplement par l’impossibilité de laisser seul son coéquipier blessé à cause des vautours, etc. Sans parler du cas des bateaux où il paraît à peu près impossible de partir chercher des secours à la nage…

C’est pour cela que des chercheurs ont développé une application mobile directement reliée aux secouristes potentiels. Elle permettra en plus de faire de grandes économies en matière d’hélicoptère et de triangulation.

Une application sécuritaire

C’est en Espagne que cette appli a vu le jour. Nul doute qu’elle sauvera plusieurs vies au fil des ans. Les universitaires d’Alicante qui l’ont développée auront ainsi effectué une bonne action qui profitera à l’ensemble de l’humanité. Ils ont été encadrés par José Ángel Berná Galiano. L’Espagne étant le pays le plus montagneux d’Europe, beaucoup de locaux et de touristes y font des excursions en altitude. Sans surprise, la Guardia civil espagnole s’en sert déjà.

L’application en question n’a en fait besoin que d’un téléphone portable. Elle suppose les cas extrêmes. Ainsi, nul besoin de réseau ou d’Internet. Il faut simplement être en possession d’un appareil capable de capter le wifi… et par conséquent d’émettre un signal, aussi faible soit-il. Voici quelques explications officielles en vidéo :

La personne ayant besoin de secours pourra écrire un mot via l’application. Celui-ci sera automatiquement suivi de coordonnées GPS exactes. Or, dans les déserts humains et matériels, c’est-à-dire en pleine nature, l’absence d’interférences fait que le signal wifi propre au téléphone pourra être capté à trois, quatre voire davantage de kilomètres. En bref, plusieurs centaines de mètres au minimum. C’est un rayon inconnu en ville où tout signal de si faible intensité serait imperceptible au bout de quelques dizaines de mètres.

Le signal du téléphone est automatiquement renvoyé toutes les dix minutes. Ainsi, non seulement la batterie n’est pas trop mise à mal, mais aussi l’alerte pourrait être remarquée, si jamais, au deuxième, troisième coup…

Les limites de ce système de signalement restent l’autonomie du cellulaire et la limitation du champ géographique de l’émission wifi. Ce rayon d’efficacité varie en fonction des capacités du récepteur wifi de chaque appareil. Pensez à télécharger cette solution avant toutes vos escapades !

Source :

Europe 1

Philippe
Chaque jour qui passe est une innovation !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline