Pro

Le microprocesseur flexible : un développement nouveau genre

11vues

Ce microprocesseur est fabriqué entièrement avec des matériaux flexibles lui permettant une grande facilité d’utilisation. Il sera autant facile de l’intégrer dans les périphériques portables ou encore des capteurs connectés. Il s’agit d’une invention de chercheurs autrichiens, qui n’est pas encore au point, mais qui constitue peut-être une grande étape vers le développement des microprocesseurs. Qui sait, dans un futur prochain, nos téléphones se plieront à la suite d’un choc, au lieu d’être cassés.

Les matériaux 2D pour assurer la flexibilité

Dans la conception de ce microprocesseur, ces chercheurs ont utilisé les TMD pour assurer la flexibilité de leur invention. Les TMD, ou encore transition-métal dichalcogénide, sont des matériaux bidimensionnels, comme le graphène et le dichlorogénure, qui sont d’une épaisseur très fine, pouvant assurer une grande flexibilité. C’est une découverte ingénieuse pour les chercheurs souhaitant se développer dans la recherche des puces flexibles.

Une structure peu complexe

Pour la construction du microprocesseur, les chercheurs ont utilisé deux couches de disulfure de molybdène, sur un substrat en silicium comme support. Ce dernier pouvant être remplacé par un verre ou autres supports flexibles. Et ensuite, ils ont fait le design de leur produit, d’une séparation par une couche d’oxyde d’aluminium. Par rapport aux microprocesseurs Intel 64 bits de nos jours, qui comportent plusieurs instructions différentes, celui-ci est doté de plus de simplicité. Le microprocesseur flexible est capable de traiter un bit à la fois, et ses circuits sont 100 fois plus gros que ceux de l’Intel et ARM.

Si les chercheurs décident d’intensifier leurs recherchent, ils pourront augmenter la complexité du produit et réduire la taille. En effet, ils ont choisi de faire leurs études avec une taille élevée pour éviter certaines complications.

Pro 5

Les rendements de fabrication des unités au-delà du micromètre sont élevés, et causent un obstacle pour les chercheurs. Pour y remédier, ils ont décidé de vendre les processeurs qui fonctionnent à une vitesse rapide. Mais avec cette caractéristiques, les prix sont plus chers, par rapport à ceux qui sont fonctionnels, mais de spécifications inférieures.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Axel

Rédac’ en chef, je suis un véritable passionné d’innovations et d’entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j’ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.


Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline