EnvironnementRestauration

Une start-up ouvre un magasin d’alimentation « pay-what-you-can »

magasin
Crédit photo : Peter Wendt- Unsplash
91vues

Une épicerie ouverte par une start-up canadienne vend de la nourriture à l’aide d’un système « pey-what-you-can » (comprenez « payez ce que vous pouvez ») afin de réduire le gaspillage alimentaire et lutter contre la faim.

Feed it Forward ouvre un magasin contre le gaspillage et la faim

La start-up canadienne Feed it Forward souhaite aider à réduire la faim, mais aussi à réduire le gaspillage alimentaire en encourageant les Canadiens à donner leur nourriture invendue ou inutilisée. Elle recueille aussi des aliments invendus qui seraient jetés auprès des distributeurs, agriculteurs, épiceries et restaurants.

magasin
Crédit photo : Alexandr Podvalny – Unsplash

La dernière initiative de la start-up est un magasin de détail ouvert à Toronto. Dans ce magasin, les clients paient ce qu’ils peuvent pour leur nourriture. Le chef Jagger Gordon est le fondateur de la société et est à l’origine du projet. Le magasin comprend une boulangerie, un café, un jardin sur le toit ainsi qu’un bar à soupe. Le magasin travaille et propose des aliments inutilisés ou invendus.

Des produits inutilisés, invendus et provenant de la ferme de la société

Les aliments utilisés comprennent donc les meurtris, les difformes, et ceux proches de l’expiration. Feed it Forward utilise également des produits issus de sa ferme à Whitby. La nourriture est vendue au public, qui paie alors ce qu’il peut. Certains clients peuvent choisir de payer un montant plus élevé de manière à aider les autres qui n’ont pas les moyens de payer. De plus, les familles peuvent aussi choisir la valeur d’une journée de nourriture. Cela permet de s’assurer que la nourriture du magasin ne soit pas en rupture de stock chaque jour.

magasin
Crédit photo : Markus Spiske – Unsplash

Pour le moment, la législation canadienne n’autorise pas les établissements alimentaires à donner leurs aliments inutilisés à ceux qui en ont besoin, même si la date de péremption indiquée sur l’étiquette est proche. L’initiative Feed it Forward vise à contourner cette interdiction afin de régler le problème de la faim au Canada.

Source :

Springwise

Sharon
Rédactrice web pour le groupe Newsly.fr, je suis présente sur Innovant.fr, VivreDemain.fr, TechGuru.fr et Trendly.fr. Je me consacre avant tout aux sujets qui me passionnent et tente de relayer les meilleures infos du moment.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline