EnvironnementPratiqueSantéTech

Des piles non toxiques à base de papier

Source : Michał Jamro, Pixabay
252vues

Il est bien connu que les piles représentent un problème de pollution, en plus d’être dangereuses. Si certains s’essaient à des piles combustibles qui tirent leur énergie à partir des plantes, une start-up espagnole a quant à elle développé une batterie non toxique à base de papier. Celle-ci n’a pas d’impact écologique et peut être jetée en toute sécurité.

Santé et environnement

De plus en plus d’appareils fonctionnent avec des piles au lithium. Le problème de cette prolifération est qu’elles contiennent généralement des matières toxiques difficiles à éliminer sans nuire à l’environnement et sans dépenser des sommes astronomiques.

Piles corrodées, source : Mathieu Bois

C’est dans cet esprit que Fuelium, jeune entreprise basée à Barcelone, vient de concevoir une nouvelle solution qui met en scène l’énergie verte. Ses ingénieurs ont en effet développé des piles à base de papier qui peuvent être jetées sans que nous ayons besoin de recourir au recyclage et sans effets nocifs. Contrairement à celles des lampes de poche et des ordinateurs, les piles Fuelium utilisent une source d’énergie provenant d’une réaction électrochimique qui produit de l’électricité. Le papier est utilisé comme matériau de base et pour transporter les fluides par action capillaire.

Les piles Fuelium sont conçues pour alimenter les appareils électroniques portables utilisés pour les diagnostics in vitro : pour détecter la grossesse par exemple, tester les taux de glucose et rechercher les maladies infectieuses. Ces tests utilisent actuellement des piles bouton au lithium pour fournir l’énergie nécessaire à l’analyse des échantillons et à l’affichage des résultats. Cependant, comme ils sont normalement à usage unique, la plupart sont jetés après avoir utilisé seulement environ un pour cent de la charge de leurs batteries.

Source : Andreluiz Cunha, Pixabay

Une énergie naturelle

C’est là que les piles Fuelium entrent en scène en générant uniquement la quantité d’énergie nécessaire pour chaque utilisation. L’échantillon lui-même (urine ou sang, par exemple) est utilisé pour créer la petite quantité d’électricité nécessaire. Des composants tels que des capteurs et des écrans d’affichage utilisant une technologie d’électronique imprimée peuvent être intégrés aux piles si nécessaire.

Les batteries Fuelium sont personnalisables et s’adaptent aux applications nécessitant entre 1 et 6 volts. Les matériaux utilisés sont compatibles avec les processus de fabrication de la plupart des tests de diagnostic rapide existants. À terme, Fuelium espère être en mesure de produire des batteries à base de papier pour un plus large éventail d’applications. D’autres idées d’utilisation pour ces piles écologiques ?

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline