PratiqueSantéTech

Une peau électronique flexible et recyclable qui cicatrise toute seule

E-skin, crédits : Boulder, université du Colorado
354vues

Après les tatouages qui nous aident à protéger notre peau du soleil, les chercheurs nous proposent un nouveau type de peau électronique à laquelle des capteurs ont été intégrés. Celle-ci peut se guérir d’elle-même et est entièrement recyclable !

Des chercheurs de l’université du Colorado à Boulder viennent de mettre au point une peau électronique, recyclable et réparable, à laquelle des capteurs flexibles peuvent être intégrés. Cette e-skin peut être pliée ou courbée pour créer un ajustement personnalisé. Elle offre de nouvelles possibilités de conception pour ce qui touche aux moniteurs de santé, à la robotique et aux prothèses, et ce de manière plus rentable et respectueuse de l’environnement.

Dans l’univers de Terminator

Cette peau révolutionnaire a été créée par des équipes des départements du génie mécanique, des sciences des matériaux, de chimie et de biochimie de l’université, dirigées par le professeur Jianliang Xiao. Elle utilise un nouveau polymère thermodurcissable, appelé polyimine, associé à des nanoparticules d’argent. Leur utilisation améliore en effet la résistance mécanique, la stabilité chimique et la conductivité électrique du matériau.

Source : Jonny Lindner, Pixabay

Les thermodurcissables sont des plastiques qui peuvent être façonnés par chauffage, notamment pour s’adapter aux contours d’un membre humain ou d’une main robotisée. Des capteurs de pression, de température, d’humidité et de débit d’air ont été ajoutés à l’e-skin pour qu’elle puisse imiter au mieux la peau biologique.

Faire peau neuve

Lorsqu’elle est endommagée, la nouvelle peau électronique peut guérir grâce à l’utilisation d’un mélange de trois composés disponibles dans le commerce ajoutés à de l’éthanol. Pour recycler la peau, il suffit de la tremper dans cette même solution d’éthanol, ce qui provoque la dégradation des polymères et la précipitation des nanoparticules d’argent. Une fois recyclées, la solution et les nanoparticules peuvent être utilisées pour fabriquer de nouvelles peaux électroniques. Le professeur Xiao a déclaré : « Étant donné les millions de tonnes de déchets électroniques générés chaque année dans le monde, la recyclabilité de notre e-skin revêt un sens économique et environnemental. » Nous ne pouvons bien sûr qu’encourager les initiatives de ce type !

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline