DigitalPratiquePro

Une application pour combattre le harcèlement au travail

Source : Gerd Altmann, Pixabay
139vues

On ne pourra jamais trop souligner l’importance du digital dans le monde de l’entreprise. Alors qu’il devient capital dans la gestion des relations avec la clientèle, il est aujourd’hui mis au service des employés dans un domaine qui n’est pas des moindres : le harcèlement.

Atteinte personnelle ou malentendu ?

Paroles ou geste « inapproprié », il peut s’agir d’un malentendu, mais si c’était pire ? Dans les cas de harcèlement ou de discrimination, il peut être difficile d’obtenir une version des faits qui corresponde à la réalité, et donc de réagir en conséquence. Mais c’est un problème qui doit être résolu, d’autant plus dans le climat qui règne depuis plusieurs mois où ces questions sont un sujet brûlant.

« Non au harcèlement », source : Wilfredo jr Dometita, Pixabay

Ceci dit, ce sont les défis de ce type qui créent des opportunités pour les entrepreneurs. Spot, une startup de six personnes, s’est justement montrée à la hauteur face à ces préoccupations, en lançant une application gratuite pour aider les employés à déterminer s’ils ont été harcelés au travail.

Livrer son expérience en toute confiance

Spot n’est pas qu’une entreprise, c’est aussi un chatbot – logiciel de conversation artificielle en ligne. Il utilise l’intelligence artificielle pour poser des questions et enregistrer les réponses d’un employé de façon anonyme. En fonction des réponses, il aide à déterminer si un incident inapproprié a eu lieu. En définissant ce qui constitue du harcèlement, l’application guide ensuite l’utilisateur à travers les étapes nécessaires pour le signaler.

Source : PublicDomainPictures

Ces « entretiens cognitifs », comme les appelle la compagnie, sont programmés pour poser des questions pratiques et neutres objectivement et sans parti pris. L’idée réside dans le fait que d’être interviewé par un chatbot non humain facilite l’expérience en mettant l’utilisateur plus à l’aise. De plus, il est évolutif pour les grandes entreprises et disponible 24h/24 et 7j/7. La société travaille sur un modèle où les frais seront facturés aux départements des ressources humaines qui utilisent ce service.

Résultat ?

Une fois l’échange avec le chatbot terminé, un enregistrement crypté est généré ainsi qu’un rapport privé avec des horodatages. Ils pourront être utilisés comme preuve si le cas dégénère en procès. Après le téléchargement, les données sont supprimées des serveurs de l’entreprise.

Selon Julia Shaw, cofondatrice de Spot, rapporter ce genre d’expériences est un chemin semé d’embuches : « Il est extrêmement facile d’oublier des choses ou d’en avoir un souvenir déformé, c’est pourquoi il est important de les enregistrer quand les souvenirs sont encore frais. »

Certes Spot n’est pas la solution ultime pour déterminer si un incident de harcèlement ou de discrimination a eu lieu, mais cela reste au moins un moyen utile pour déterminer si ce type de comportement est bien présent.

Laura
Rédactrice web, je suis passionnée par l'écriture et les innovations. Ça tombe bien !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline