Toutes les innovations

La France, pays d’innovation ?

Visuel de la société Bloomberg
291vues

Il est de bon ton de fustiger la rigidité ou les archaïsmes du système français dans bien des domaines. Aussi, en regard, les performances de la France sur la scène mondiale de l’innovation en étonneront plus d’un. Non seulement l’Hexagone est bien placé à l’échelle internationale, mais en plus il double plusieurs de ses concurrents… dont les USA !

L’enquête Bloomberg

Comme toujours, le mois de janvier est l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée. C’est le moment ou jamais de publier statistiques et classements.

Le 23 janvier 2018, Bloomberg Technology a enfin publié son Bloomberg Innovation Index. Cela fait 6 années que ce palmarès existe, s’appuyant sur le prestige de l’entreprise d’information financière et économique qui le produit. Or, c’est la première fois que les États-Unis d’Amérique, première puissance économique du monde, se trouvent éjectés du top 10. Ils passent de la 9e place en 2016 à la 11e ! Il ne fait aucun doute que Donald Trump imputera ce recul à un manque d’objectivité prêté à la volonté de nuire à sa présidence… C’est en tout cas la stratégie qu’il a adoptée vis-à-vis de l’Edelman Trust Barometer rendu public presque en même temps. Il s’agissait pour cette dernière enquête d’analyser la confiance des populations à l’égard des gouvernements.

Le classement réalisé par Bloomberg prend en compte 7 paramètres. Ce sont les dépenses allouées à l’innovation, la valeur ajoutée des productions manufacturées, la somme des entreprises spécialisées dans le high-tech, l’importance de la production scientifique, le poids du secteur tertiaire dans l’économie, le nombre des chercheurs et celui des enregistrements de brevets. Ces critères, objectifs en eux-mêmes, ne peuvent donc embrasser qu’une certaine vision de l’innovation. Par exemple, on peut dépenser beaucoup en recherche et développement, mais de manière inefficace. De même, les chercheurs peuvent être nombreux, mais improductifs.

L’index 2017

La Corée du Sud se maintient assez facilement en tête grâce à ses nombreuses découvertes scientifiques. Son dauphin reste la Suède, forte de son secteur tertiaire et de son industrie de la tech. Singapour réalise un magnifique bond en obtenant la médaille de bronze : ses dépenses en R&D s’avèrent payantes. La marche la plus basse du podium est ainsi abandonnée par l’Allemagne, qui ne conserve qu’une courte avance sur la Suisse disposant de nombreux chercheurs de haute volée.

Le Japon grappille une place et termine 6e. La Finlande recule quant à elle au 7e rang. Suivent le Danemark, stationnaire, puis la France qui poursuit sur une belle dynamique puisqu’elle occupait en 2016 la place désormais dévolue aux États-Unis d’Amérique. L’État d’Israël clôture ce top 10. Il faut encore mentionner les honorables positionnements de l’Autriche, de l’Irlande (avec une progression de 3 places), de la Belgique, de la Norvège et des Pays-Bas. Voici l’essentiel de ce qu’il faut en retenir :

Le classement Bloomberg s’entend principalement en valeurs relatives. Cela signifie que, d’un point de vue absolu, les États-Unis sont un géant de l’innovation, avec par exemple le plus grand nombre de sociétés concernées par la tech. La Chine et l’Inde sont quant à elles les grandes absentes du top 15.

Philippe
Chaque jour qui passe est une innovation !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline