LoisirsPratique

Facebook : la communication par la pensée

210vues

Une grande ambition du leader des réseaux sociaux aujourd’hui, c’est de pouvoir lire les pensées et les transcrire sans voix ni clavier. Ce projet un peu utopique sera réalisé d’après Regina Dugan, une responsable au sein de l’entreprise lors d’une conférence pour les développeurs d’applications (F8) en Californie. Il s’agira d’écrire depuis le cerveau et écouter avec l’organe du toucher.

Un système d’intelligence artificielle lisant dans les pensées

Le plan vise à déchiffrer les messages qui sont stockés dans le cerveau et de les transformer en écrit sans l’utilisation d’aucun support de communication. Une équipe de plus de 60 professionnels en matière de technologies d’intelligence artificielle a été élaborée pour ce faire. Ces processus décoderont les systèmes d’imagerie cérébrale, le langage ainsi que les prothèses neurologiques.

Le but de ce système prévu dans deux ans, est de permettre un gain de temps entre taper un message sur un écran et de transcrire simultanément 100 mots d’une pensée par minute. D’autre part, un autre projet futuriste est envisagé, celui d’« entendre avec la peau », une forme de communication silencieuse. Dans ce cas, les fréquences seront transmises directement au cerveau par la sensation de la peau.

Association du cerveau et l’ordinateur sans support

Le projet marie science-fiction et naturel. Il transformera les interactions avec les ordinateurs en plus humains en ayant recours aux commandes vocales. Il fait également partie des travaux sur « les interfaces cerveau-ordinateur » étudiés depuis des années. Des équipements et logiciels perfectionnés sont combinés pour lire les ondes cérébrales des patients paralysés, par exemple. La technologie artificielle intelligente les traduit par la suite pour que ces personnes puissent communiquer même dans leur état. Puisqu’il s’agit d’implanter une puce ou des électrodes dans le cerveau, des équipements sophistiqués et une intervention chirurgicale restent nécessaires.

Facebook : communiquer par la pensée-1

Des capteurs évitant l’implantation d’une puce

Pour Facebook, il n’a nul besoin d’électrode, son système repose sur des « capteurs non invasifs » en cours de création. De son côté, Mark Zuckerberg affirme vouloir rendre portable cette technologie pour faire plus d’impact.  D’un autre côté, Dugan imagine une « prothèse de langage destinée aux personnes qui souffrent de troubles de la communication ». Reconnaissante du temps engagé pour la réalisation de ce projet, elle reste positive sur la possibilité de se comprendre dans la diversité du langage.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline