Pratique

Pour une utilisation relative du drone autonome

10vues

Un drone autonome qui peut vous suivre et enregistrer les meilleurs instants de voter vie, ça vous intéresse ? Sachez que ça existe déjà et il peut enregistrer et archiver en vidéos vos meilleurs moments sans aucun effort. C’est un véritable relais à notre mémoire parfois défaillant. Mais ces fameux drones ont aussi leur limite.

Le drone autonome pour filmer vos aventures

Ce drone autonome est un gadget dont la principale mission sera de filmer vos faits et gestes toute la journée afin d’en garder l’enregistrement. Doté d’un système GPS, le drone suit à la trace le smartphone auquel il est connecté. La caméra intégrée au drone filme ainsi en vidéo l’activité de l’utilisateur depuis le ciel une fois qu’il est activé. Spécialement conçu pour les activités en plein air, les amateurs de sports nature vont trouver une application efficace à ce nouveau gadget.

La place de l’image dans le partage en ligne

La création du drone autonome s’inscrit dans le même registre que l’essor des réseaux sociaux. La place que tient l’image dans le partage en ligne est telle qu’une publication n’est jamais complète sans image pour l’illustrer. Certains réseaux sociaux ont même fait de l’image le centre de l’interaction entre les utilisateurs. En matière d’image, que ce soit photo ou vidéo, les internautes multiplient d’ingéniosité dans leurs publications. Ces publications leur permettent en effet de se faire une place dans l’atmosphère numérique. Pour citer un exemple, Facebook comptabilise en 2016 au moins 100 millions d’heures de vidéo téléchargée chaque jour sur la plateforme. Cet outil semi-autonome s’investit peu à peu dans la vie des utilisateurs qu’il n’est pas surprenant de les voir prendre une place importante dans l’enregistrement de chaque évènement.

La problématique du droit à l’image

Ce qui est problématique dans l’utilisation de ce drone autonome est que l’enregistrement n’est pas sélectif. De ce fait, tous les éléments compris dans son champ de vision sont automatiquement enregistrés. Dès lors que son utilisateur choisit de se faire prendre en photo, les personnes environnantes ne se doutent pas de ce qui se passe. Ces personnes n’ont donc pas l’occasion de se manifester.

Pour une utilisation relative du drone autonome-1

La question porte sur le droit de ces personnes sur leur image. Et le problème vient surtout lorsque l’auteur décide de communiquer ces images au grand public. Utiliser l’intelligence artificielle pour analyser et faire le tri entre les images collectées semble une bonne initiative dans ce cas. En réaction face à cette possibilité de dérive, le Conseil national de l’informatique et des libertés étudie depuis quelques années la question.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
Axel

Rédac’ en chef, je suis un véritable passionné d’innovations et d’entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j’ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.


Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline