Fashion

Prada intègre le digital pour viser une clientèle jeune

388vues

Face aux reculs de ses ventes, la grande maison italienne Prada vient de s’investir largement sur une plateforme électronique. Cette stratégie vise surtout la jeune génération qui a soif d’innovation. Dernièrement, cette grande marque connut un grand retard et une baisse de chiffre d’affaires par rapport à ses concurrents, avec un grand recul de 3,2 milliards d’euros en 2016. Cet échec est dû à sa non utilisation de marché numérique.  Par, d’autres groupes français connaissent un grand essor dans la vente grâce à la technologie. Face à cela, une mesure sur l’intégration du digital a été prise. Le PDG, Patrizio Bertelli a affirmé sa volonté d’expérimenter l’intégration du numérique.

Un marché numérique pour tous

Prada étend sa vente jusqu’en Chine, en Corée, en Australie ou encore en Russie par le digital en fin 2017. Une stratégie qui aide la maison à relacer ses activités et à rattraper ses pertes considérables en Chine. Sa vente en ligne en Europe ne concerne que quelques articles. Elle concernera désormais d’autres productions comme le prêt-à-porter de tous les genres et de toutes les catégories de produits. La société milanaise va plus présente dans les sites de vente en ligne comme Miu-Miu d’une part. D’autre part, elle renforcera ses partenariats avec les sociétés de distributions numériques.

Prada intègre le digital pour viser une clientèle jeune-1

 

Des coûts réduits pour éviter des pertes considérables

Les investissements sont réduits à 250 millions d’euros, contre 337 millions en 2015. Pendant que d’autres boutiques sont ouvertes, certaines sont fermées, et d’autres sont également rénovées. Bertelli a affirmé leur désir de faire donner une nouvelle identité à leur image en ligne pour attirer plus de nouveaux ou tous différents consommateurs. Des « pop-up stores » ou des magasins éphémères seront créés pour lancer des nouveaux produits. Les coûts seront également réduits. La maison de mode a connu une baisse de 10 % dans ses dépenses. Son porte-parole assure de leur évolution après le coup d’échec de 2016.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline