Les moyens de sensibilisation pour appuyer une cause humanitaire sont plusieurs et variés. Tout dépend de comment les utiliser ! Afin de sensibiliser les gens sur le phénomène des enfants soldats, les étudiants de la School of Visual Arts de New York ont décidé de relooker un bus scolaire.

Un bus scolaire relooké pour lutter contre les enfants soldats en Afrique

Pour réaliser cette campagne de sensibilisation et d’information, les étudiants de la School of Visual Arts de New York ont collaboré avec Amnesty International. En effet, les messages que les protagonistes veulent lancer c’est que plus de 300 000 enfants engagés dans les différents conflits militaires en Afrique doivent retourner à l’école au lieu de participer à la guerre. Par ailleurs, un des objectifs des messages véhiculés par le bus est aussi de récolter le maximum de fonds pour aider Amnesty international afin de scolariser les enfants soldats.

Un bus scolaire aux allures militaires afin de sensibiliser sur les enfants soldats

Afin de cibler le maximum de gens sur les effets néfastes des enfants soldats, les étudiants en art de la School of Visual Arts de New York ont décidé de repeindre un bus scolaire aux couleurs de l’armée. Le bus qui est en général de couleur jaune a été repeint en camouflage militaire. Et pour rendre le bus encore plus captivant, des portraits d’enfants soldats ont été collés sur les vitres. Cela donne ainsi un effet ou l’impression que les jeunes soldats sont assis dans le bus à la place des vrais écoliers américains. De plus, le bus dispose aussi d’une inscription : « 300 000 enfants font la guerre au lieu d’aller à l’école. Agissons pour qu’ils retournent à l’école ». Ce message de conscientisation est donc adressé aux automobilistes mais surtout aux passants afin qu’ils prennent conscience de l’ampleur du phénomène des enfants soldats et de la chance qu’ont leurs enfants.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici