La protection des ressources et des richesses est devenue une priorité dans cette ère de la destruction de l’environnement. Pour ce faire, quelques scientifiques comme Matthew Dunbabin ont créé Cotsbot ou bien le robot qui tue pour sauver les coraux.

Robot pour préserver la Grande barrière de Corail

Les récifs coralliens dans la fameuse Grande barrière de Corail australienne sont en danger. En effet, la zone est infestée d’étoiles de mer surnommée couronnes d’épines ou zombies de mer. Et ce sont ces dernières qui grignotent les coraux situés dans ce lieu renommé. La prolifération de ces zombies de mer se fait rapidement et détruise ainsi les réserves de coraux du récif de la côte australienne. Pour combattre ces petits criminels marins, les chercheurs de l’Université technologique de Queensland ont créé le robot qui tue les zombies afin de protéger le récif corallien.

Cotsbot : le tueur sauveur

Détruire une espèce vivante pour en protéger une autre n’est pas d’usage dans le domaine de la science. Cependant, afin de protéger l’expansion des coraux dans la célèbre Grande barrière de corail, il est nécessaire de tuer les étoiles de mer zombies. Pour ne plus être néfastes, elles doivent être pulvérisées. En effet, même si elles sont coupées en deux, les étoiles de mer continuent de désagréger les coraux. Pour tuer ces zombies, le robot Cotsbot leur injecte du poison. Pour ce faire, le robot dispose d’une caméra et d’un capteur acoustique qui lui permet d’identifier les étoiles de mer. Pour injecter le poison dans l’étoile de mer à l’aide, Cotsbot est doté de bras bien articulé.

Il est important de noter que le robot CotsBot peut travailler plus de 8h d’affilée sous l’eau. Cela même en cas de tempête. Par ailleurs, le coût de la main d’œuvre est bon marché. Puisqu’il a été conçu pour cette seule et unique tâche, il fera alors l’identification des zombies automatiquement.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici