Environnement

Aerochromics, les chemises intelligentes dont la tissu détecte la pollution

149vues

Décidemment, le milieu du textile ne cesse d’apporter son lot d’innovations ces derniers temps. Après le tissu hydrophobe de chez Treadsmith, voici qu’un nouveau type de tissu intelligent fait son apparition. C’est le tissu innovant de chez Aerochromics qui détecte la pollution de l’environnement. N’est-ce pas impressionnant ?

La pollution : un problème de l’ère moderne

Notre ère est certainement la plus polluée de ces derniers centenaires. Surtout dans les milieux urbains et dans les grandes villes comme Paris ou Moscou. Des centaines de milliers voire des millions de personnes commencent à présenter des allergies ou à contracter des maladies. Il est donc plus que nécessaire de détecter cette pollution pour mieux prévenir contre ces dites maladies.

Des vêtements intelligents qui préviennent de la pollution environnante

Ces vêtements de la start-up Aerochromics proposent de détecter la pollution ambiante. Ainsi, la couleur de l’habit change en fonction du taux de pollution de l’air et de l’AQI (Air Quality Index ou Indice de Qualité de l’Air). Trois nuances de couleurs sont ainsi prévues en fonction de la dégradation de l’air environnant. Il y a tout d’abord le monoxyde de carbone qui est généralement issu des gaz d’échappement des voitures. Il y a aussi les particules issues des fumées créées par l’homme ou encore par des polluants de type radioactifs par le biais des faibles radiations radioactives qui peuvent devenir dangereuses pour l’homme.

Comment fonctionne cette nouvelle invention ?

Les nuances de couleurs se révèlent en fait sous deux conditions. La première, c’est lorsque le taux AQI est à un niveau supérieur. À partir de 60 AQI, qui est le taux de pollution considéré comme dangereux pour l’homme, les nuances commencent à apparaitre. La deuxième est le polluant qui se trouve dans l’air. En fonction d’un des trois polluants majeurs (particulaires, radioactifs ou au monoxyde de carbone), les nuances seront plus ou moins prononcées. En tout cas, pour moins de 450 euros la chemise, le futur acquéreur aura du 100 % coton, un modèle de type unisexe et aura le privilège d’utiliser une technologie futuriste en matière de textile tout en protégeant sa santé.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline