Santé

Peut-on déceler un psychopathe grâce à ses yeux ?

Peut-on déceler un psychopathe grâce à ses yeux ?

Repérer les psychopathes parmi nous est un défi de taille pour les professionnels de la santé mentale. Ces individus, souvent charismatiques et intelligents, peuvent se fondre dans la société sans éveiller de soupçons. Cependant, une étude récente suggère que la clé de leur détection pourrait se trouver dans leurs yeux, ou plus précisément, dans la réaction de leurs pupilles.

Déceler la psychopathie

La psychopathie, également connue sous le nom de trouble de la personnalité antisociale, affecte environ 4% des hommes et 1% des femmes à travers le monde. Ce trouble se caractérise par un manque d’empathie, un comportement impulsif et souvent antisocial, mais ne conduit pas nécessairement à des actes criminels. En effet, de nombreux psychopathes mènent des vies apparemment normales, occupant parfois des postes de responsabilité comme chirurgiens, journalistes ou entrepreneurs.

Des chercheurs de l’Université de Cardiff et de l’Université de Swansea au Royaume-Uni ont développé une méthode qui pourrait révolutionner la façon dont nous détectons la psychopathie. Cette approche se concentre sur la réaction des pupilles à différents stimuli visuels et auditifs. L’étude a porté sur 82 délinquants, certains diagnostiqués psychopathes et d’autres non.

Une approche innovante

Les participants ont été exposés à une série d’images et de sons, certains agréables comme des chiots ou des fleurs, et d’autres perturbants comme des chiens menaçants ou des corps mutilés. Les chercheurs ont observé que, contrairement aux non-psychopathes dont les pupilles se dilataient face à des images choquantes, les pupilles des psychopathes restaient inchangées. Selon le professeur Dan Burley de l’Université de Cardiff, la pupille est un indicateur de l’état d’excitation d’une personne.

Normalement, les pupilles se dilatent en réponse à une poussée d’adrénaline, que ce soit par peur, colère ou excitation. L’absence de réaction pupillaire chez les psychopathes suggère un manque de réponse émotionnelle aux situations qui effraieraient ou perturberaient la plupart des gens. Cette découverte pourrait avoir des implications importantes pour la psychologie légale et la sécurité publique. Si cette méthode de détection basée sur la réaction des pupilles est validée par des études supplémentaires, elle pourrait offrir un moyen rapide et non invasif d’identifier les individus présentant des traits psychopathiques. Intéressant !

Source :