Après l’invention des voitures intelligentes pour les particuliers, nous sommes arrivés à l’ère des transports en commun sans conducteur. C’est un projet initié par la startup EastMile et le constructeur de bus Iveco. Que faut-il savoir sur cette initiative ? Cette invention révolutionnaire est-elle fiable ? Faisons le point !

Un projet révolutionnaire

Cette initiative de bus sans conducteur a été initiée il y quelques années, en 2017. Elle est connue sous le nom de projet STAR (Système de Transport Autonome Rapide). Ce projet a été présenté lors du BIG 2021, le prestigieux salon de l’innovation en Europe. Lors de sa présentation, EasyMile a affirmé que le prototype est déjà fonctionnel. Il pourrait être opérationnel et s’adapter aux conditions réelles dès 2022.

Selon les explications, ce bus sans conducteur fonctionne de manière autonome et ne fait pas office de simple navette. Ce véhicule de 12 mètres de long est capable de transporter une centaine de passagers. Il s’achemine seul tout au long d’un parcours défini. Les tests effectués avec ce projet ont été concluants.

Un bus autonome

Afin de tester l’autonomie du véhicule, EastMile a effectué des tests d’autonomie de niveau 4. Cela signifie que l’intelligence artificielle ne requiert pas l’assistance ou l’intervention d’un conducteur pour rouler ou pour se garer. Il s’avère que ce véhicule est également capable d’accoster une zone déterminée avec seulement une marge de 10 centimètres.

Ce test a obtenu l’avant du RATP. Avant d’être opérationnel sur le marché, ce type de véhicule devra avoir l’accord d’une municipalité. Notez également que ce bus autonome est parfaitement adapté aux personnes à mobilité réduite (en fauteuil) et aux poussettes. Il est doté d’une technologie de localisation. Voilà qui est prometteur !

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici