La pandémie de coronavirus a complètement chamboulé le fonctionnement des entreprises, en faisant notamment du télétravail la nouvelle norme. Cette transformation numérique a soulevé de nombreux défis, particulièrement en matière de cybersécurité. Les entreprises font face à de multiples attaques informatiques qui nuisent à leurs activités et à leur réputation. Elles doivent impérativement prendre des mesures d’atténuation.

La crise sanitaire du Covid-19 a accéléré la transformation numérique des entreprises à travers la généralisation du télétravail. La plupart des employés sont aujourd’hui contraints de travailler depuis chez eux et de converser avec leurs collègues par le biais d’applications de visioconférence. Une situation qui a exposé les flancs des entreprises aux attaques informatiques de plus en plus nombreuses et sophistiquées. On note par exemple une explosion par phishing, rançongiciel et par ransomwares. Ces intrusions touchent également les services de visioconférence. Les cybercriminels profitent de la distraction des employés dans le cadre familial et des failles dans leur système de sécurité. Ils obtiennent généralement des informations confidentielles ou sensibles, qu’ils vendent ensuite sur le dark web ou mettent à la disposition du public pour nuire à la réputation des entreprises.

Des mesures simples à appliquer

Malgré cette augmentation des menaces informatiques, de nombreuses organisations ne mettent toujours pas en place un environnement de travail sécurisé. Or, cette hausse des risques nécessite une plus grande attention à la cybersécurité de leur part. Les entreprises doivent instaurer des mesures de sécurité simples comme la vérification d’hôte sur les appareils personnels avant d’autoriser l’accès à leurs applications. Elles peuvent aussi demander à leurs employés d’adopter des pratiques d’hygiène cyber en installant par exemple des logiciels antivirus sur leurs ordinateurs. Mais il faudra faire bien plus.

Les entreprises ont surtout intérêt à mettre en œuvre de véritables stratégies de cybersécurité. Il faudra par exemple identifier les points faibles des systèmes d’information. Cela se fait à travers divers tests permettant de corriger les vulnérabilités les plus critiques. Il y a également nécessité de se préparer aux attaques par la mise en œuvre d’exercices de simulation ou de scénarios de cyberattaque. Pour réussir le déploiement de ces stratégies de cybersécurité,  les entreprises ont recours à l’expertise de groupe comme Hub One. Cet acteur majeur de la cybersécurité en France propose un accompagnement personnalisé adapté au contexte de chaque organisation.

Hub One pour solidifier les défenses cyber des organisations

Hub One assure des audits de cybersécurité à travers une première phase d’observation et d’analyse visant à connaître le niveau de maturité de la sécurité des systèmes d’information (SSI). Une fois les points forts et points faibles relevés, les experts de Hub One proposent un plan de transformation adapté à l’activité pour atteindre le palier supérieur. Au nombre des tests réalisés par l’opérateur, citons les tests d’intrusion (pentest) permettant de mesurer le risque associé à un périmètre défini d’un SI en simulant diverses attaques. Ou des tests d’intrusion Red Team, dont le but est d’évaluer la sécurité globale d’une entreprise et de proposer différents moyens pour solidifier ses lignes de défenses cyber.

 

Avec la digitalisation croissante des métiers et l’essor du télétravail, la cybersécurité va inexorablement devenir une priorité dans la politique des entreprises. Elle fera l’objet d’une attention particulière et bénéficiera de budgets de plus en plus consistants. Ce qui permettra de mettre en place de véritables stratégies reposant notamment sur la prévention et une gestion proactive des situations critiques.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !