Pratique

Des lunettes sur mesure grâce à l’informatique 3D

En plus de leur valeur esthétique, les lunettes apportent un grand confort de vision devant les écrans. Crédits photo : Alexandr Borecky, Pixnio
347vues

Les imprimantes 3D commencent à peine à se démocratiser, toutes proportions gardées. Certains ingénieurs ont même réussi à appliquer cette technologie à des projets grandioses. Pour ne citer qu’un exemple : des immeubles haussmaniens entiers ont été imprimés à Hong Kong ! Mais la 3D, c’est un univers infiniment plus vaste que la seule impression. Ce sont désormais nos amis myopes, hypermétropes, presbytes et astigmates qui devraient bientôt pouvoir profiter des bienfaits de l’informatique…

Une révolution optique en marche en Bretagne ?

Bien malin qui serait capable de prédire le nombre d’applications possibles pour le seul principe de la 3D… Et un opticien-lunetier de Quimperlé vient nous le prouver une nouvelle fois, s’il était besoin. Dans bien des cas, il suffit d’avoir une idée et un peu d’audace. Mais aussi simple que cela puisse paraître a posteriori, ce ne sont pas des qualités données à tout le monde !

Julien Bonnemay est opticien depuis dix-sept années, notamment dans son magasin JB Optique ouvert en 2005, en plein centre commercial Carrefour Market de Quimperlé. Sa découverte a été rendue possible par la maîtrise traditionnelle de son métier… alliée à de grandes connaissances informatiques et à un souci accru du service du client. Ce sont trois ingrédients dont l’alchimie peut être grandiose, comme nous allons le voir, mais qui se retrouvent rarement chez le même individu.

Logo de JB Optique à Quimperlé

Cette mise au point lui a logiquement valu une récompense départementale : « Stars & Métiers ». Ce sont la Chambre des métiers du Finistère et la Banque Populaire qui en sont les mécènes. Maintenant, c’est un prix régional de Bretagne, sur le segment de l’innovation, que Julien Bonnemay a décroché… À quand la suite ?

Si sa découverte sera très appréciée des clients, elle le sera sans doute moins par certains fabricants de lunettes en série et autres grandes chaînes…

Des lunettes 3D : oui, mais comment ?

L’invention de Julien Bonnemay repose moins sur le système de l’impression 3D très en vogue en ce moment que sur l’informatique. En effet, cet opticien quimperlois est avant tout un programmateur informaticien ingénieux. De fait, il a mis au point un logiciel 3D qui, en une dizaine de minutes maximum, permet de concevoir un modèle unique de lunettes et d’en donner un aperçu fiable en trois dimensions. Ensuite, le processus de fabrication demande quelques jours : pas de quoi fouetter un chat !

Il a eu la bonne idée de présenter son programme au salon mondial de l’optique SILMO de Paris 2017. Résultat : quinze ventes à des confrères, ce qui n’est pas mal du tout. Le récent marché de Noël de Bannalec, dans sa province natale, a également été une étape importante. Début 2018, une présentation au salon de l’artisanat de Moëlan-sur-Mer devrait encore attirer l’attention de ses collègues de la péninsule.

Changer de lunettes, c’est tout un plaisir. Source : Pxhere

Ce logiciel lunetier 3D est appelé à se diffuser toujours plus largement en France dans les années à venir. Et qui sait s’il ne prévaudra pas dans l’Europe tout entière ? Grâce à lui, le métier d’opticien aura toujours plus de sens : l’accompagnement du client sera absolument complet depuis la conception jusqu’à la mise au point de toute paire.

Chaque semaine qui passe, c’est une nouvelle occasion pour notre lunetier-informaticien d’améliorer son logiciel 3D, histoire de nous en mettre encore plein la vue à chaque nouveau salon !

Source :

Ouest-France

Philippe
Chaque jour qui passe est une innovation !

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline