AlimentaireRestauration

Foodscience : des aliments génétiquement modifiés

237vues

Face à un avenir qui manque de poisson et de viande, des scientifiques tendent à trouver des solutions bien particulières. En effet, une équipe de l’entreprise américaine Aquabounty s’est consacré à créer le premier poisson génétiquement modifié. AcqAdvantage a été créé grâce à une technique de transgénèse, permet de produire une quantité industrielle de viande synthétique.

Le premier saumon génétiquement modifié

La création de ce premier poisson génétiquement modifié est le résultat d’un procédé d’association du gène de « Zoarces Americanus » avec le génome du saumon d’Atlantique. Après une croissance normale, cela devrait donner lieu à un saumon 3 fois plus grand et deux fois plus gros qu’un saumon normal. Il est destiné à pallier le manque de poisson dans la restauration. Le poisson ainsi produit sera moins cher que le saumon classique.

Toutefois, un frein à la commercialisation d’un tel produit est le fait que la majorité des américains ne peuvent pas encore se faire à l’idée d’avoir un tel poisson dans leurs assiettes. L’entreprise assure cependant, que le poisson ne présente aucun risque pour la santé. Toutefois, l’impact environnemental d’une telle production est considérable.

Une viande synthétique dans les assiettes

Toujours aux Etats-Unis, les entreprises cherchent à remédier aux problèmes de bétails en élaborant de la chair synthétique à partir de cellules souches. Les dépenses énergétiques à la fabrication seront moindres ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Toutefois ce n’est pas encore accessible au grand public vu le prix exorbitant auquel il est vendu. De plus, le gout ne convainc pas. Bien que les producteurs soient sur le point de sortir un deuxième prototype plus savoureux, les consommateurs ne sont pas encore prêts pour une viande synthétique.

Foodscience : des aliments génétiquement modifiés-1

Dans le même concept, la NASA serait engagée dans une démarche visant à faire pousser du poisson. Les scientifiques créeraient des filets de poisson complets en imbibant le muscle de poisson rouge de sérum fœtal de bœuf. New Wave Foods va également se lancer dans une démarche similaire pour créer des crevettes synthétiques avec des algues rouges.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline