Santé

NeuroCommTrainer : communiquer avec des personnes en état végétatif

206vues

Des chercheurs de l’université de Bielefeld ont mis au point un objectif : aider les personnes ayant des handicaps sévères à rester en communication avec leurs familles et leurs proches. Ce concept, nommé NeuroCommTrainer déchiffre les signaux émis par le cerveau et permet au patient de d’acquiescer ou d’objecter aux questions qu’on leur pose.

Les ondes cérébrales comme point de départ

Effectivement, l’état végétatif peut atteindre les personnes ayant subi de graves accidents qui ont affecté leur système cérébral. Néanmoins, cet état n’est pas à assimiler à une perte de mémoire ou de conscience chez ces personnes.  D’ailleurs, les chercheurs veulent que les patients puissent continuer à interagir avec leurs amis et entourage. Pour cela, ils ont mis sur place un système d’électroencéphalographie, permettant d’analyser les activités du cerveau grâce aux électrodes posés sur la tête.

On voit actuellement des machines permettant la communication via les signaux émis par le cerveau. Ces interfaces ne s’adaptent pas encore aux malades souffrant d’handicap sévère et à la conscience anormale. Face à cette situation, les chercheurs sont en train de concevoir un système pouvant s’adapter à tous les patients quand ceux-ci montrent des signes d’attention. Ainsi, le système leur apprendra à mieux contrôler leurs signaux cérébraux et ainsi, pouvoir communiquer plus facilement avec les autres.

Santé 2

Un système pouvant correspondre à chaque type de patient

Le projet « NeuroCommTrainer » se base sur un logiciel reconnaissant certaines lacunes du cerveau. De multiples instruments seront conçus comme les micro-capteurs qui transmettront les signaux vers un ordinateur qui les traitera. Il faudra également développer des capteurs de force, de température, de dilatation et de contact. Le but étant de savoir le plus fidèlement possible la réponse du patient que cela soit par rapport à ses ondes cérébrales ou le mouvement de son corps. Le ministre en charge de l’éducation et de la santé a financé ce projet pour les trois années à venir. Il s’agit d’un investissement qui s’élève déjà à plus d’un million d’euros.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline