Environnement

L’IA à la protection des océans avec The Nature Conservancy

155vues

Dans son rapport sur la situation mondiale des pêches et de l’aquaculture de 2016, l’ONU a fait état de l’impact de la sur-pêche sur la population marine. L’organisation attire l’attention des pêcheurs sur l’impact de l’exploitation marine sur le renouvellement de la population des poissons qui est en danger. Cependant comme il est humainement impossible d’avoir l’œil sur tous les bateaux de pêche légaux ou non, l’organisation de protection de l’environnement, The Nature Conservancy, veut mettre l’IA au service de la protection des espèces marines.

Une mesure de surveillance des bateaux de pêche

Face aux problèmes de pêche excessive, légale ou non, qui met en danger la population marine, une mesure a déjà été lancée. Il s’agissait de mettre en place des observateurs indépendants ou gouvernementaux sur les bateaux de pêche. Le but, vérifier le suivi des règles concernant la pêche. Cependant, cette initiative a été infructueux. En effet, cette mesure ne concernait qu’une poignée de bateaux de pêche situés dans les zones de pêches avérées. De ce fait les scientifiques ne disposaient pas de données fiables pour évaluer la démographie marine dans ces zones.

Le défi de The Nature Conservancy

De là est né l’idée d’équiper tous les bateaux de pêche de caméras. Par ces caméras, l’organisation The Nature Conservancy veut automatiser la surveillance des bateaux. Cela permet d’obtenir des données suffisantes et fiables sur le type de poisson pêché et la quantité. Le but est de mieux encadrer la pêche et empêcher la surpêche. Des programmes sont en cours de mise en place pour équiper les bateaux de caméras de surveillance. Le problème de la récolte des données devrait être résolu avec cette mesure.

Environnement 4

Il reste néanmoins à trier ces données pour obtenir une base exploitable. Vu l’énorme quantité de vidéos brutes produites, l’analyse prendrait beaucoup trop de temps pour un être humain. Dans le but de trouver la solution à ce problème. The Nature Conservancy lance une compétition sur la plateforme Kaggle. Le participant qui aura développé un algorithme capable de reconnaitre et classer les créatures pêchées par les bateaux sera récompensé de 150 000 dollars.

Axel
Rédac' en chef, je suis un véritable passionné d'innovations et d'entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j'ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.

Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline