Pratique

La reconnaissance faciale et les risques qu’elle comporte

37vues

La reconnaissance faciale et les risques qu’elle comporte

La reconnaissance faciale, avec l’utilisation de l’intelligence artificielle, se généralise. Elle est, par exemple, très efficace pour des situations où on exige une authentification ou une autorisation. Cependant, on ne peut pas fermer les yeux sur les risques que cette technologie comporte sur la sécurité et la vie privée.  Le citoyen lambda commence à s’en rendre compte de plus en plus.

L’ampleur du développement de la reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale opère dans plusieurs domaines sur internet. Il existe de nombreux sites et applications permettant de trouver n’importe qui après avoir scanné sa photo. En première lieu se trouve le site russe FindFace qui vous dirige vers le compte Twitter de la personne dont la photo a été scannée. C’est également le cas de Google Photo. Scanner le visage de quelqu’un à l’aide du curseur permet de trouver d’autres images de cette personne. D’ailleurs la possibilité des utilisateurs à identifier chaque personne sur les photos a enrichie la base de données. Sur Facebook, une fois que vous vous êtes identifié dans une photo, lors du prochain téléchargement le système vous reconnait immédiatement.

L’accessibilité de la reconnaissance faciale

Si on note un tel engouement pour la reconnaissance faciale c’est qu’elle est très pratique et efficace dans la recherche d’information. D’abord, elle est simple d’utilisation. Quiconque peut obtenir une photo sur le web et effectuer ainsi la recherche. Alors que pour obtenir des empreintes, il n’y a que les organismes tels que la police ou la douane qui y ont accès. De plus, les photos sont facilement reliées à un nom. Même si, parfois, le résultat des recherches par la reconnaissance faciale n’est pas bien précis, comme à l’exemple du FindFace qui ne fonctionne pas très bien à cause de la surcharge des demandes, le progrès de l’intelligence artificielle ne va pas tarder à y remédier.

Pratique 3 B

Techniques et ruses pour se protéger

En réaction face à ce risque pour la sécurité de chacun, de nombreuses personnes ont développé des moyens luttant contre la reconnaissance faciale. Le designer Adam Harvey a notamment mis au point un vêtement couvert de portrait dont le but est d’induire en erreur le système de reconnaissance faciale. Mais vous pouvez également jouer avec le maquillage ou la coupe de cheveux, tant que vous constituez une gêne pour la reconnaissance faciale. Dans le cadre du projet eko Glasses, les verres des lunettes créent un halo au milieu du visage pour gêner la reconnaissance. Néanmoins pour éviter tout risque pour votre sécurité et la préservation de votre vie privée, il n’y a pas de meilleures solutions que de vous faire discret et de limiter l’accès à vos données personnelles.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
Axel

Rédac’ en chef, je suis un véritable passionné d’innovations et d’entrepreneuriat. Etant toujours à la recherche de nouvelles idées créatives, j’ai décidé de partager mes découvertes sur Innovant.fr, pour vous inspirer également.


Recevez les meilleurs articles par email une fois par semaine !
+ +
Inline
Inline