La société d’exploration et d’exploitation d’hydrogène naturel Hydroma, qui exploite au Mali le premier gisement au monde capable de produire de l’électricité à partir de ce gaz, développe ses activités et se positionne désormais sur le filon de l’hydrogène vert, produit grâce à l’énergie photovoltaïque. La start-up canadienne multiplie ces derniers mois les investissements et les acquisitions, notamment en Afrique de l’Ouest, et se positionne comme un acteur majeur du marché de l’hydrogène décarbonné.

Hydroma : la production d’énergie à grande échelle peut débuter

Hydroma Inc. détient un permis d’exploitation pour l’hydrogène gazeux couvrant une superficie de 43 174  km² dans le cercle de Kati. Créée en 2012, la société mène depuis une véritable révolution énergétique. En effet, grâce à une unité pilote installée près de Bourakébougou, elle produit de l’électricité verte à partir de l’hydrogène naturel. Puis la distribue gratuitement aux habitants de ce village. Après le succès de cette première étape expérimentale, Hydroma Inc. a lancé en juillet 2019 la seconde phase de son projet : la production à grande échelle d’énergie propre à partir de l’hydrogène naturel.

Une ambition qui aiguise forcément les appétits, notamment en Europe, alors que personne ne pariait sur ce gaz, il y a dix ans. Sauf bien sûr Aliou Diallo, le président et fondateur du groupe, dont la vision a fini par être confirmée par les travaux de l’équipe du professeur Alain Prinzhofer de l’Institut de physique du globe de Paris, en 2010. Cet éminent chercheur français a confirmé la présence d’importantes réserves d’hydrogène naturel sur les continents et démontré l’intérêt de cette ressource renouvelable et propre. Le parfait candidat pour la transition écologique.

Hydroma à la conquête du marché européen avec l’hydrogène vert

Engagé sur tous les fronts, Hydroma a récemment lancé la production d’hydrogène vert, produit grâce à des champs de panneaux photovoltaïques en cours de construction sur de vastes terrains au Mali et au Sénégal. Ces centrales solaires permettront de produire sans émissions de CO2 d’importantes quantités d’hydrogène vert pouvant répondre aux besoins locaux et mêmes internationaux. Le groupe énergétique s’invite ainsi dans ce marché très avancé en Europe, notamment en Allemagne, où Aliou Diallo était en quête de partenariats avant la crise du coronavirus. Ces derniers mois, le PDG multipliait aussi les acquisitions à l’international sur des concessions où des indices de présence d’hydrogène naturel ont été détectés. 

Par ailleurs, Hydroma Inc. se prépare à exporter son hydrogène naturel en Afrique de l’Ouest et même en Europe. Parallèlement, elle mène actuellement des prospections au Canada et en Australie, deux vastes pays à l’immense potentiel en termes de production d’électricité par de l’hydrogène naturel.

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !