Jupes ras-des-genoux, robes pinup et cardigans… Impossible d’ignorer que la mode a décidé de faire du neuf avec du vieux depuis quelques années. Les boutiques de seconde main éclosent les unes après les autres, et les pièces uniques s’arrachent à prix d’or… On vous explique pourquoi le style rétro/vintage est aussi tendance, et pourquoi ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Le style rétro/vintage, c’est quoi ?

À l’origine, le style rétro désigne les habits et coupes privilégiées dans les années 20 à 60. Mais depuis quelque temps, la définition s’est encore plus élargie, pour inclure toutes les années précédant notre époque. Autant dire que la période est large !

Dans l’imaginaire collectif, le style rétro / vintage évoque cependant des époques assez marquées, par exemple les robes froncées des années 50, les minijupes scandaleuses des années 60 ou encore les étoffes lâches des années 70.

Mais au-delà de styles précis, le vintage, c’est aussi une affaire d’achat. Il s’agit pour les consommateurs de trouver des pièces de seconde main, loin des boutiques branchées, au cœur d’échoppes cachées dans des rues peu passantes. Il s’agit donc tout autant d’une déclaration d’intention que d’un style. Et c’est en partie pour cela que ça plaît.

Pourquoi la mode s’y est mise ?

Ce retour vers le passé existe maintenant depuis quelques années, et il n’est pas venu de nulle part. Une des préoccupations des fans de vintage, c’est la recherche d’une pièce de qualité. La déferlante de la « fast fashion » ces 20 dernières années a en effet fait des ravages en termes de qualité des pièces. Lassées par les t-shirts qui s’étiolent au troisième lavage et par les jeans qui ne font pas plus d’une saison, les fashionistas sont allées chercher chez nos mères et grand-mères des pièces intemporelles et résistantes aux aléas de la vie… Comme une opposition à l’obsolescence programmée, fléau de notre société moderne.

Le style joue aussi bien sûr énormément. La globalisation n’a en effet pas échappé au secteur de la mode, et on s’habille maintenant de la même manière qu’on habite à Paris, Hong Kong ou Los Angeles. Le retour à la fripe vintage, c’est donc un moyen de se dégager de cette si barbante uniformité. On trouve LA pièce que personne d’autre n’a, afin d’affirmer sa personnalité et se détacher des tendances mode qui changent tous les mois, voire toutes les semaines.

Un autre facteur est bien sûr d’ordre écologique. Cela fait maintenant longtemps que l’on sait que la mode est le deuxième secteur le plus polluant au monde, derrière l’industrie pétrochimique. Les habits modernes ont une durée de vie de deux à dix ans seulement, et rien qu’au Royaume-Uni, plus de deux tonnes de vêtements sont écoulées par minute. On a presque oublié que les vêtements, ça se ravaude aussi. La conséquence, c’est que 10% des émissions de gaz à effet de serre viennent de l’industrie de la mode, sans parler des déchets chimiques produits. Choisir des fripes vintage, c’est donc aussi un acte responsable.

Des revendeurs qui ont la cote

La preuve de cet engouement nouveau, ce sont les revendeurs de vêtement de seconde main, qui sont arrivés en fanfare. En France, le site d’achat et de vente Vestiaire Collective a enregistré des chiffres jamais connus au cours de l’année 2020 : 17 000 articles ont été mis en ligne chaque jour. Du côté de Vinted, dont le plus gros marché est la France, on a assisté à une augmentation de 24% des utilisateurs sur la même année.

Les pièces de luxe intemporelles sont en particulier suivies par les amateurs. Un Birkin de chez Hermès se vendra ainsi à un prix toujours plus élevé que les neufs. Cela montre donc bien l’engouement pour ce marché qui était encore de niche il y a quelques années.

Le rétro s’invite partout

Le style rétro/vintage s’est aussi décliné parce qu’il a été popularisé sur le petit et grand écran. Déjà, Retour Vers le Futur avait captivé les spectateurs en 1985, grâce au style 50s qu’il a contribué à repopulariser. Plus récemment, le film The Great Gatsby, tiré du roman américain du même nom, a permis de remettre au goût du jour les costumes impeccables portés par Leonardo DiCaprio et les robes affriolantes de Carey Mulligan…

Du côté des jeux, la tendance s’est également vue, avec par exemple le titre Bioshock Infinite, qui se déroule en 1912, avec une ambiance d’époque (son prédécesseur, Bioshock, se déroulait en 1960). Chez les casinos en ligne, la tendance au rétro n’est également pas une surprise, étant donné leur lien fort avec la mode et le luxe. Parmi les jeux de casinos online les plus populaires, on trouve ainsi Attack On Retro, qui s’inspire de la mode vintage. Par ailleurs, les croupiers des jeux de casino live portent des vêtements vintage par excellence, pour recréer l’ambiance des salles de jeu.

On retrouve aussi la tendance dans nos intérieurs, sans grande surprise. Les imprimés criards des années 70 et les moquettes texturées s’invitent maintenant en contrepoint, pour venir twister nos sages salons d’inspiration scandinave… Les sites de revente de meuble, comme La Caverne, trouvent donc eux aussi un public nouveau, qui souhaite refaire du neuf avec du vieux.

Le retour au vintage / rétro n’est donc pas prêt de ralentir, surtout que les thématiques écologiques sont maintenant au cœur de tous nos questionnements. Si vous hésitez à garder cette robe de votre grand-mère, où ce Levi’s que votre mère portait à ses vingt ans, laissez-leur une petite place dans vos placards, car ils ne sont pas prêts de se démoder !

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici