Greenboy Games a annoncé la sortie de Where Is My Body, un jeu vidéo rétro dans le style « point and click ». La particularité ? Il sera disponible sur cartouche Game Boy… Plus de 30 ans après la sortie de la console portable mythique de Nintendo. On fait le point sur ce jeu prometteur, et la tendance au rétro, qui est plus présente que jamais.

Where Is My Body? Un point and click classique

Nintendo a beau surfer sur la vague Switch, reste que la plus mythique des consoles portables est la Game Boy. C’est sans doute pourquoi Where Is My Body a été édité pour l’ancêtre des consoles modernes. Il se présente comme un jeu de Game Boy tout à fait normal, au point qu’il ne jurerait pas parmi les classiques du genre. Il respecte les limitations de la Game Boy, qui était sortie en 1989. C’est-à-dire que la musique est en 8 bits (composée par les talentueux Cesc Mozota et Oscar Latorre) et que seules 4 couleurs sont visibles à l’écran. On interagit avec le jeu grâce aux boutons classiques : A, B, pavé directionnel et start/select.

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/8BBbLXLqako” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Du côté du scénario, on retrouve l’humour absurde qui prédominait souvent dans les jeux de l’époque. Vous incarnez une main enfermée dans le laboratoire d’un docteur fou. Séparée de votre corps, vous partez à sa recherche.

Les mécanismes de jeu respectent également le principe du point and click. Vous pouvez simplement interagir avec les objets et personnages qui vous entourent. Le but est de résoudre des énigmes et puzzles pour progresser dans les niveaux. L’histoire est divisée en deux chapitres : Le Laboratoire et La ville.

Une campagne de financement au succès inattendu

Le jeu est développé indépendamment par une seule personne, Dana Puch. Elle a donc publié une campagne de financement sur KickStarter et IndieGogo. Les investisseurs étaient invités à dépenser à partir de 15 € pour soutenir le lancement. En échange, ils pourront recevoir une copie du jeu, ainsi que divers bonus s’ils choisissent de dépenser plus.

Et la campagne de financement a complètement dépassé son but initial. Dana Puch demandait 4 000 euros aux investisseurs KickStarter, elle a finalement récolté plus de 24 000 euros sur la plateforme… Soit un dépassement de +600%. La campagne est achevée, mais il est encore possible de précommander le jeu.

Greenboy Games, un studio habitué au retro gaming

Le succès de la campagne de financement n’est pas entièrement un hasard : Greenboy Games a déjà sorti plusieurs jeux rétro, basés sur le même principe. Ils s’inscrivent eux aussi dans une ambiance surréaliste : Micro Doctor vous fait ainsi incarner un docteur minuscule qui se promène dans un corps humain afin de le soigner. D’autres sont cependant plus réalistes, comme Leo Legend, un jeu de football, ou encore Submarine 9, un simulateur de navigation de sous-marins.

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/rJ0DMTwhz2M” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Dana Puch souhaite continuer à promouvoir des jeux de Game Boy afin de préserver son héritage. C’est pourquoi elle ne propose généralement pas les jeux sous forme de roms virtuelles, mais bien comme des copies physiques. Les jeux sont des hommages aux grands classiques du genre : Where Is My Body est ainsi l’héritier de Maniac Mansion, qui était sorti sur NES en 1990. La NES étant une autre des consoles cultes de Nintendo, il est peu surprenant qu’elle ait servi d’inspiration à Where Is My Body.

Le rétro, une vraie tendance de fond

Cette tendance à revenir à une esthétique « old school » n’est pas réservée aux jeux vidéo indépendants, ni même au secteur des jeux vidéo. Certes, le pixel est à la mode, on le retrouve dans de nombreux gadgets, comme des coques de téléphone qui rappellent la Game Boy… ou encore avec le succès incontestable des produits dérivés Minecraft.

Mais dans le secteur plus large des loisirs, on retrouve aussi cette tendance au rétro. Une online slot de casino en ligne comme Starburst permet aux joueurs de se replonger dans un univers de jeux vidéo pixélisés des années 90. Les machines à sous vont également chercher du côté des films cultes, comme Jurassic Park, ou Bridesmaids…

Au-delà des loisirs, c’est toute une esthétique qui s’est également propagée. La mode étant cyclique, nous avons vu revenir les K-ways et sweat-shirts des années 90, depuis quelques années. Il suffit de se promener dans la rue pour voir le retour en force des sweats Complices et des colliers ras-du-cou… Il était donc logique que le secteur des jeux vidéo s’empare aussi du sujet !

Si vous avez toujours une GameBoy qui traîne dans un coin – mais pas sa version moderne : Hyperkin Smartboy – vous pourrez commander Where Is My Body et profiter ainsi de nombreuses heures de jeu. Pour les autres, il y a toujours les émulateurs… Mais vous avouerez que ce n’est pas la même chose !

Recevez les innovations du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici